Do-It-Yourself·là où c'est trop beau·là où je me découvre des ressources insoupçonnées·là où je parle blogs et petites boutiques

Little Mornant Market

Dimanche 19 mai aura lieu le Little Mornant Market à Mornant, 2ème édition.

Cette fois je participe avec un stand ! J’appartiens au trio de filles ‘A Small Collection’ crée pour l’occasion pour une collection exclusive et éphémère.

A … comme Adeline

S … comme Sarah

C … comme Carole

Des petits créations sérigraphiées avec amour par nos soins des totes bags en coton bio, des carnets et d ‘autres surprises !

J’espère vous y voir !

 

Little Mornant Market

Le blog se trouve ici

Adresse : rue des Fifres à Mornant

Horaires : à partir de 10h

IMG_6302IMG_6286 IMG_6287 IMG_6288

Publicités
là où je couds·là où je me découvre des ressources insoupçonnées·là où je tire la langue et je m'applique

⧔ 100% passepoil ⧕

IMG_6154IMG_6146IMG_6151IMG_6158IMG_6136IMG_6145IMG_6133
Une fois qu’on a compris la technique, le passepoil ça peut se mettre partout ou presque, même une encolure.

Prenons le cas du coussin, et là je m’adresse aux débutantes, futures master es passepoil. Donc le coussin est idéal pour se faire la main, des coutures droites et 4 angles pour se perfectionner. Avec ou sans fermeture éclair (c’est plus long avec, mais pas plus compliqué), on le met avec son rembourrage dans la machine, même pas peur.

Après les coussins et le bavoir, j’ai testé sur une jupe. A la base, un patron de Vanessa Pouzet dont les explications, à la fois drôles et bien détaillées, ont été d’une grande aide pour la maîtrise du passepoil. Je parle de sa petite jupe ‘Twist’, réversible, déclinable en toutes les tailles (même pour les grandes !) et tous types les tissus, c’est un formidable entrainement (déjà 2 à mon actif !).

Pour un peu et si vous décidez de vous y mettre, je vous recommanderai de commencer comme ça.

Impossible à louper, c’est 100% de self-esteem à la clé. Et ça, moi j’adore !

Les tissus pour les coussins et la jupe sont des liberty de La Droguerie.

Les étoiles sont issus d’un destockage à Lyon.

Le velours à pois vient de chez Lil Weasel et le velours chocolat, Etoffe des Héros.

Le passepoil argent vient de chez Lil Weasel également, les autres sont faits maison.

Patron Vanessa Pouzet pour la jupe.

Les dimensions des coussins sont 50 X 50 cm.

Do-It-Yourself·là où c'est trop beau·là où je me découvre des ressources insoupçonnées

{ légère comme une plume }

Depuis quelques semaines déjà, Violette a envie d’avoir des ailes. Pour de vrai tout simplement pour ressembler à Perla, la petite copine de Rio. Comme quoi tout est facile à cet âge là!

Pas encore vraiment décidée à aller en trouver au magasin de jouet le plus proche (des trucs à  plumes et à paillettes roses vraiment moches), je n’avais pas non plus d’idée sur comment les faire.

En cherchant un peu, j’ai surtout trouvé des tutos pour fabriquer des ailes d’anges ce qui n’était pas vraiment le sujet. Alors pour finir, j’ai bidouillé un petit truc qui s’inspire un peu de tout ce que j’ai vu et rappelle un certain lampion DIY

Il vous faut :

  • 2 chemises cartonnées (la couleur n’a pas d’importance) format A3 (=2 x A4)
  • 2 x 150 cm de gros grain assorti
  • des feuilles de couleur unies assorties et d’autres imprimées
  • un gros rouleaux de scotch marron
  • des plumes  (à télécharger ici par exemple plume )
  • une aile droite et une aile gauche (à télécharger ici aile à grossir 150% ou seulement pour l’inspiration)
  1. Pour commencer, découper les ailes en suivant le modèle : une aile droite puis en retournant le modèle, une aile gauche.
  2. Scotchez les deux ailes ensemble par le milieu
  3. Faire deux fentes au cutter pour faire passer le gros grain à hauteur des épaules, puis 2 autres à hauteur de la taille.
  4. Passer le gros grain
  5. Découper une cinquantaine de plumes selon le modèle.
  6. Les assembler sur les deux ailes en symétrie pour un 1er test visuel
  7. Coller le haut des plumes sur une 1ère rangée
  8. Recommencer rangée après rangée jusqu’en haut des ailes

On aime bien le mélange de l’uni et des pois chez nous mais on peut seulement faire de l’uni ça simplifie!

Happy craft ♥

là où c'est trop bon·là où je me découvre des ressources insoupçonnées·là où je tire la langue et je m'applique

~~ voie lactée ~~

Cette yaourtière aura des parfums d’enfance pour certaines. Pour moi, c’est tout neuf ! C’est bien la 1ère fois que j’en vois une de près et que j’en utilise.

Je sens que je vais enchaîner les tournées tellement c’est simple. Il suffit d’un litre de lait entier ou de soja, de ferments lactiques et des arômes que vous souhaitez.

Une fois mis dans la yaourtière, il faut prendre soin de ne pas les bouger pour que les yaourts ‘prennent’. En 5 à 6 heures, c’est fini !

Pour cette tournée, j’ai choisi :

  • muesli aux fruits secs
  • amandes et miel de chataîgnier
  • vanille
  • sirop de fraise (c’est le yaourt bizarre qui aurait dû être rose mais j’ai mis trop de colorant alimentaire !)
  • pepites de chocolat et chocolat en poudre
  • confiture de lait

Même sans crème ils sont super oncteux et sans acidité, ils se conservent 7 jours au frais.

Bonne soirée

là où je couds·là où je me découvre des ressources insoupçonnées

** just fairy **

Violette montre une attirance innée pour ce tout ce qui tourne, brille et ressemble à une jupe ! Elle a même déjà utilisé des paillettes sur ces poupées…

Loin de moi l’idée de la frustrer (on ne sait jamais, ça peut revenir à l’adolescence !). Aussi ce fut un réel plaisir de réaliser cette jupe de fée pour Mardi-Gras + son jupon en tulle, digne de celui mythique de Carrie Bradshow.

Des bises à très bientôt pour le tuto !

Jupe en tissu blanc imprimé d’étoiles argentées, tulle gris et doublure en satin avec ceinture en jersey.

Ps: j’ai eu trèèèèès froid la semaine dernière mais on s’est régalé ! ♥

Do-It-Yourself·là où je me découvre des ressources insoupçonnées

( roi des forêts )

Dernière touche ce week-end et le voici prêt !

Ah mon beau sapin, quelle prise de tête pour le finaliser !

Si toutefois ça vous tente de vous y mettre rapidement ou seulement pour un Noël futur, je vous explique comment faire tout ça.

Le matériel :

  • 4 planches en MDF ou contre-plaqué (plus léger) avec les dimensions suivantes
    • 90X16
    • 30X10
    • 40X10
    • 50X10
    • 60X10
  • des clous en acier galvanisé de 3 cm
  • de la peinture rouge pour boiserie
  • une ponceuse électrique

La 1ère étape est la plus simple: peindre ! Du rouge bien sûr pour Noël, mais blanc ou naturel feront un joli effet.

Après séchage, passer la ponceuse pour donner un effet usé (ou pas d’ailleurs).

Positionner les planches de façon à former un sapin puis clouer (avec une masse ou un marteau).

Accrocher les décorations !

Bises !

Bonne semaine ♥

là où je couds·là où je me découvre des ressources insoupçonnées·là où je tire la langue et je m'applique

atelier sérigraphie


Comme toutes celles qui vous ont déja raconté cette expérience chez Unique en Série, je suis revenue emballée du 41, rue burdeau !

Le plaisir de retrouver notre bande de blogueuses un samedi matin ensoleillé dans un atelier très chouette sur les pentes de la Croix-Rousse + le savoir-faire et la gentillesse d’Alexandra et Anne-Claire y sont pour quelque chose.

J’avais d’ailleurs hâte de retrouver ma pile de tissus posée dans un coin avant de partir il y a 8 jours…

Depuis, j’ai cousu un polochon et quelques accessoires : sac à lingerie, sac à goûter et sac fourre tout.

D’autres inspirations chez les filles :

Pour finir :

  • la petite cerise est une bricole perso à l’aide d’un tampon en bois et de la peinture spéciale tissu
  • on trouve des modèles de pochon dans le livre de Céline Dupuy 

A plus tard !

là où je couds·là où je fais (ou reçois) des cadeaux·là où je me découvre des ressources insoupçonnées

la petite épicerie bio #2

Dans la série ‘les petits cadeaux’, la 2ème fournée est prête.

Un panier de légumes en feutrine, lin et laine pour la future petite marchande : on y trouvera une pomme de terre, une botte de carottes, un poireau, un champignon et un radis.

PLUS un tablier, tellement année 50, pour faire encore plus vrai (le 100 cm du livre ‘Boys & Girls’), il ne manque que le crayon sur l’oreille et le petit calepin !

Bon week-end !

là où je couds·là où je me découvre des ressources insoupçonnées

le petit manteau

C’est un des premiers patrons que j’ai pu réaliser pour Violette sans trop d’arrachage de cheveux, et depuis, on est assez copain tous les deux ! Déjà deux versions sont sortis de mon pied de biche et cet automne, je remets ça avec quelques variantes.

D’abord, des poches :

  • J’ai ajouté 2 poches sur le devant (le modèle est celui du pantacourt du ‘Basiques pour petites filles’, c’est un peu celui que j’avais sous la main), marquées par des fronces. Elles sont doublées du même tissu liberty Phoebe que l’intérieur du manteau. Cousues à la main, à tous petits points, je pense qu’elles résisteront à mon hoolligan de fille, au moins un trimestre…

Puis, un col plat :

  • Déniché dans un patron des années 50, il est tout simple avec un revers en Phoebe. Bien sûr, j’ai oublié mais il faut coudre en même temps la doublure et le col. Ah oui, le col est plus court que l’encolure, ce qui m’a permis de froncer le dos, un peu au feeling, je dois dire.

Et enfin, une fermeture bord à bord :

  • J’avais envie de mettre en valeur le col et de donner un petit look de cape au vêtement d’où le choix d’une fermeure invisible (agrafes spéciales). Je ne sais pas encore si j’ai bien fait mais bon wait & see.

Et voilà, en point de départ, le manteau des Intemporels pour Bébés en 12 mois (Violette à 20 mois et 18 jours…), à la fin, un petit manteau en lainage  juste assez chaud (quoique que le liberty à l’air assez douillet) pour traverser la mi-saison.

Le lainage à pois chocolat chiné vient (par le plus grand des hasards) d’Italie et le liberty Phoebe de Shaukat.

Des bises !

Ps : Si ça vous intéresse, je met en ligne le col plat. Ok ?

là où je couds·là où je me découvre des ressources insoupçonnées

le nouveau western



Toujours à la recherche de la blouse parfaite et plutôt que d’enchaîner sur une nouvelle Gretel, j’ai opté pour cette tunique O du livre ‘Basiques pour petites filles’.
Zéro regret évidemment.
Ce petit look de cow girl, grâce à l’écossais et aux surpiqûres sur le devant et le dos, est assez fun (bien que totalement imprévu).
Et comme depuis peu, j’ai l’immense privilège de travailler depuis la maison, il est presque certain (sauf activité pro débordante mais j’en doute fort vu mes centres d’intérêts actuels) que l’hiver sera profitable à la couture et au dressing de mes saucisses !
Des bises !