là où on lit des histoires

la déco des parisiennes

J’avais souvent regretté de ne regarder que les images dans ces fameux livres de déco et cette fois, j’ai trouvé chez un libraire, même pas underground, la version française !

Quelques extraits typiques de comment les Japonais voient les Parisiennes ci-dessous.

Et ici, une autre façon de penser à eux et de ne pas oublier ce qui se passe de l’autre côté de la terre…

La Déco des Parisiennes – Editions Chêne

déco des parisiennes (10)

Pendant que d’autre profite du soleil autrement…

 

Publicités
là où on lit des histoires

jeux de mains

… jeu de vilains me direz-vous !

Et bien presque ! Car deux ans de Violette obligent, on a encore craqué sur un bouquin !

‘Des pieds et des mains’ est un livre avec deux CD.

Les comptines sont illustrées notamment par les bien-connues Julia Wauters et Blanca Gomez. On a remarqué aussi Laurent Moreau qu’on ne connaissait pas ainsi qu’Anouk Ricard, même si son nom ne m’est pas totalement étranger.

On a beaucoup écouté, chanté (‘roulez, roulez, chemin de fer roulez’, ‘tourne tourne, petit moulin, tape tape petites mains !’ ) et beaucoup regardé mais pas encore mimé ! Et c’est là l’intérêt de ce livre car toutes les comptines peuvent être suivis avec les mains ou les pieds. Un peu comme un karaoké mais pour les moins de 3 ans !

Bon, j’y retourne !

Editions Milan jeunesse ‘Des mains et des pieds’ 15 comptines et jeux de doigts

là où on lit des histoires

zOo


Nous avons passé de très bons moments avec les illustrations de Joëlle Jolivet depuis début décembre et ça continue !

Un livre en anglais (on en a quelques uns pour les illustrations) qui répertorie plus de 350 espèces, réparties par habitat et par continent du coup : à poil, à plumes, les sang-froids, dans les arbres, à pois et à rayures… près de 30 animaux sur une double page (on a compté !).

Joëlle Jolivet a travaillé avec le Musée d’Histoire Naturelle de Paris pour mettre au point cet immense ouvrage dont les dessins vous sautent littéralement aux yeux ! Pour guider la lecture, un petit caméléon est camouflé dans chacune des doubles pages, selon le thème du moment (juste en dessous il porte des plumes). On s’y perdrait presque nous aussi.


Le deuxième ouvrage est un livre de coloriage qui renait de ses cendres grâce à une toute nouvelle maison d’édition jeunesse.

Les coloriages sont absolument magnifiques avec des flaps et un format, là aussi, super pratique pour dessiner. Un très beau livre en N&B avec des pages suffisamment épaisses pour pouvoir sortir les pinceaux et un protège-cahier comme à l’époque ! Gabriel n’a pas encore osé le toucher…

‘Coloriages’ de J. Jolivet aux Editions les Grandes Personnes (pour l’instant pas de site).

A plus tard !

là où on lit des histoires

rue lapuce



J’étais sûre que ça lui plairait, car on avait bien aimé les petits personnages de Joel.

De toutes façons, les livres pop-up ne restent jamais au fond de la bibliothèque. Encore moins quand ils mesurent 1,36 mètres et se déplient comme un plateau de jeu !

La Rue La Puce, c’est tout ça avec en plus, une énigme (Madame Jade a perdu Miù, il faut le retrouver), des chapelets de saucisses, un musée d’art contemporain, une épicerie, un facteur avec sa sacoche, un bus scolaire, des collégiens, des merlus et des tomates…

L’histoire se raconte au fil des animations-surprises et au final, on retrouve le chat.

Ouf !


*ce soir en rentrant de l’école

ça commence !

petite couture française

Je vous en avais déjà parlé ici (d’ailleurs dans le feu de l’action, j’avais pensé à tort qu’il s’agissait de couture japonaise)(mais non Cécile de Châtillon, Pauline de Saint-Lager, et Maude Paray sont bien françaises, désolée, les filles, je prends mes désirs pour des réalités) et hier soir, j’ai eu le temps de les potasser un peu.

Car même si je ne retrouve pas le charme des livres de couture nippons, j’ai déjà envie d’essayer quelques modèles de ce livre-ci.

  • les modèles pour petites filles sont plutôt réussis (ça commence au 4 ans mais rien ne m’arrête ! j’aurai mon 18 mois pour Violette).
  • les photos des enfants sont plutôt chouettes !
  • certains modèles pour femmes ne sont pas du tout mis en valeur ! les tissus utilisés sont vraiment immondes : grosses fleurs, satin qui brille hum, il faut imaginer les modèles avec des pois, du vichy ou des fleurettes et ça va déjà beaucoup mieux.
  • les niveaux de diffculté sont indiqués et on retrouve beaucoup de patrons pour débutants, ça semble idéal pour commencer, je vous en reparle dès que j’ai testé le premier modèle.
  • on y trouve également des modèles mixtes ou typiquement garçon (rien d’extraordinaire selon moi : marcel, blouse à encolure carrée, corsaire, short…)
  • des indications permettent de ‘customiser’ le patron (comme changer du coton pour du lin pour faire le modèle en ‘fille’, ajouter une bande de tissus pour transformer une tunique en robe)(ça reste un peu basique mais bon).
  • globalement, ce livre serait un mélange de Citronille avec des explications détaillées d’inspiration japonaise.

Comme je suis une fan de Yuki Araki, le score reste à : France – 1 / Japon – 2

là où c'est trop beau·là où je bave d'envie

Parce que parfois, c’est quand même mieux en français… (pffiou, ça repose !)(à tel point que j’ai commandé les deux !). Mon premier livre traduit, je l’ai découvert grâce à Roxane et ça m’a permis de débloquer certaines situations  !

Les nouveaux livres de couture japonaise (pour les grandes et les petites filles, à partir de 4 ans) en français sont disponibles notamment ici et ici, à partir du 5 mai.

Bises !

ps: finalement, ce sera plutôt autour du 17 mai !

là où je fais (ou reçois) des cadeaux

même les princesses doivent aller à l’école

Dans la série des petits cadeaux jumeaux commencée ici, 2 petits livres pour celles (ou ceux) qui commencent à lire seules. Une bien belle découverte chez nous : des thèmes pas trop fi-fille et même très drôles, un look un peu BD (qui permet de prendre sa respiration entre deux phrases) et un tout petit prix (entre 5 et 8€).

(Même les princesses…’ de Susie Morgenstern et « Au château !’ de Delphine Bournay, collection de l’Ecole de Loisirs)

Et pour info, puisqu’on parle livres, le week-end du 8 mai se tient un bel événement à la Maison du Livre de l’Image et du Son de Villeurbanne. Un salon aussi chouette dans notre ville, ça se fête ! (comme y voir des spectacles, rencontrer des illustrateurs comme Delphine Bournay × des auteurs, y suivre des ateliers…etc !).

ps : est-ce que je frime pas un peu depuis que je suis inscrite au swap de Charlotte et Ori ? euh… je crois bien que si !
hé, hé ! des bises et bon week-end !

là où c'est trop beau·là où je vous fait profiter de ma vie de famille·les petits plaisirs en vrac

petits plaisirs en vrac

Dans le désordre :

  • de jolis aimants achetés à Emma pendant la petite vente lyonnaise de samedi dernier (des filles super pro et un accueil super sympa, le rêve !)
  • … et une guirlande tout en rondeur (que j’étais absolument obligée de prendre)(jy peux rien, j’adore !) pour miss violette
  • un marcel customisé avec un revolver rouge à étoile bleue de linnamorata (maman, il tire des étoiles bleues mon pistolet !)
  • le monstre préféré de Gabriel un cyclope, tout vert, des griffes  et un ratelier de 72 dents … au secoours  !
  • son livre du soir depuis 28 soirs…les illustrations me font craquer à chaque fois
  • un butin de mes habits chéris dont une tirelire un peu spéciale…(ah ah vous saurez bientôt pourquoi !)
  • … et des colliers de bonbons prévus pour la horde de petits gars qui débarquent samedi après-midi pour la chasse à l’oeuf (heureusement on a un service d’ordre du tonnerre, hein Julie ?!)

ça commence !·là où je vous fait profiter de ma vie de famille

violette & miffy

1mois entier que je squatte ce blog ! Quand même, de qui se moque-t-on ?!

Aaaah enfin, le retour de ma jolie Violette à roulette qui s’est trouvé un nouveau copain. Moins marketé qu’Hello Kitty, plus funky que Winnie, voici Miffy ! Un album plein de surprises pour ses petites mains potelées.

Et un petit doigt dans le trou pour voir ce qu’il y a sur la languette, un petit tour pour revoir la couverture, un autre petit tour pour vérifier que Miffy est bien dans son lit ou assis en train de manger. Oh mais oh, ce Miffy, quel copieur ! Il fait tout comme elle !

Sur le site Bianca & Family, Miffy existe aussi en crochet et c’est Anne-Claire Petit qui en est l’auteur.