là où je couds

de la légèreté dans l’air

Une blouse fraîchement cousue pour l’été de Violette. Pas tout à fait terminée, il manque les pressions du dos, j’ai préféré vous la montrer ce matin, ne sachant pas ce que l’avenir me réserve (un petit gars à 38.9° depuis quelques jours, juste de la fièvre rien d’autre…avec ce temps rien d’étonnant ma bonne dame).

Un ensemble terriblement léger en tissu rose poudré avec des ailes de fée et son bloomer en crépon choco + noeud moutarde.

Je vous prépare le tuto vite, vite… Promis !

Publicités
là où c'est trop beau·là où je fais (ou reçois) des cadeaux·là où je vous fait profiter de ma vie de famille

(at home♥)

J’ai depuis fort longtemps un intérêt pour la photo. De mes premiers clichés réussis à l’argentique aux galères des premiers compacts numériques, j’ai un historique vieux de 15 ans avec les boitiers noirs. Je sais en tous cas que pour moi, le plaisir de réussir mes photos en général est immense. Je ne vous parle pas du plaisir de réussir celles de mes enfants…

Avec l’ère du numérique, j’avais surtout admiré celles des autres, bavé devant les expressions si intimes et le grain de peau si fin, la qualité de la lumière et les flous maitrisés. Pour vous donner un ordre d’idée, pour moi, sortir une belle photo éloquente avait tout du chemin de croix ! J’évitais soigneusement les photos en intérieur et traquais les belles heures de la journée. J’attendais patiemment le moindre rayon de soleil et tentais de planquer tous les objets qui pouvait nuire à la qualité artistique de mon cliché.

Ce nouveau petit joujou me simplifie bien les choses désormais.

Je n’ai pas encore tout vu mais les réglages pour l’iso et la mise au point en auto, ça enlève déjà pas mal de loupés. La fonction qui permet de régler la profondeur de champ donne des clichés plus intéressants (un sujet net sur un fond flou c’est ça !). Et l’objectif qui permet les cadrages : on avait oublié mais ça change tout !  Tout ça fait que vos photos ont un truc un plus !

Vous reconnaissez enfin vos enfants et votre salon, qui naguère faisaient toujours mieux en vrai.

Bon, je ne vous dis pas d’investir tout de suite parce que la mise de départ est forcément un peu élevée, au minimum vous savez maintenant que quand vos photos sont ratées c’est pas 100% votre faute et inutile de passer trois heures sur picasa, c’est mort !

Ps: Oui, oui, vous avez bien vu ! En arrière plan, les bracelets magiques de Gabriel, tous neufs, inusables je pense même, du pur fabriqué en R.D.C, parce que non, malheureusement, je n’ai pas que des jouets design ou issu du commerce équitable, car la cour de récré a souvent le dernier mot ces temps-ci ! En même temps, ils sont rigolos ces bracelets, non ?

là où je couds·là où je fais de la maille

defi treize # mai

Pas vraiment facile pour nous le défi 13 de mai…pffiou, quel mois on a passé ! C’est-à-dire qu’on est pas vraiment habitués au rose par ici. Mais au moins on était d’accord dès le départ avec Violette : on faisait un cadeau à Celeste, sa copine de toujours (elle partage la même nourrice depuis le début), une jolie brunette aux yeux kakis, d’à peine 3 mois sa cadette. Elles se tirent un peu les cheveux dans la poussette mais sinon c’est plutôt sympa entre elles.

Donc on avait tout pour être motivées.

En détails, ça donne une tenue composée d’un petit dos-nu en jersey, bordé un biais liberty et d’un bloomer. J’ai modifié le haut du dos-nu (pour éviter l’effet tablier de cordonnier) en continuant la maille jersey (sans faire de diminution) et en faisant deux petits plis à la poitrine.

Les petites fournitures :

  • modèle du dos-nu issu du livre déjà utilisé ici (un 12 mois qui taille impec)
  • fleur de coton terra-cotta de La Droguerie
  • patron du bloomer les Intemporels pour bébé chez Citronille
  • liberty mauvey rose chez 1000 mercis à Lyon 2ème
  • biais mauvey chez Stragier

Et pour voir d’autres fils rose, cliquez là

Defi'13