ça commence !·là où c'est trop beau·là où je tire la langue et je m'applique

~~ petit plaisir à l’ancienne ~~

Ce n’est pas la 1ère fois que je rapporte un patron années 50 mais celui-ci je le trouve particulièrement actuel. La maison Citronille ne le renierait pas.

Petite minute historique, le Petit Echo de la Mode publiait des patrons pour enfants dès 1925 … Une sorte de première version du Marie-Claire Idées puisqu’il ciblait les mères de familles habiles de leurs mains. Il a disparu dans les années 60; ses recettes publicitaires en baisse (la faute au petit écran) l’ont précipité dans les mains d’un repreneur.

Dommage on aurait bien repris de cette petite pochette avec les pièces du patron déjà découpées et numérotées ! Pour un peu on en deviendrait paresseuse …

là où je couds

{ petite blouse de mai }

Quand on commence à ne plus rien trouver de chouette dans les boutiques.

Ou encore quand on lorgne sur la blouse de la copine et qu’elle vous dit que c’est un modèle de 2006 acheté à Paris…

C’est dans ces moments là que la couture devient intéressante !

Voilà la petite blouse toute simple et qui va avec tout.

Bon 1er mai et à bientôt !

Modèle D de Happy Home Made volume 1, tissus mondial tissus (pour une bouchée de pain).

là où c'est trop beau·là où je couds

++ 1 & 2 ++

Comme cela faisait très longtemps que je n’avais pas cousu de petit haut pour Violette, j’ai compté double !

Une fois la blouse à pois coupée et cousue,  je n’ai pas hésité une seule seconde. Le modèle est tellement chouette et tellement évident, le petit col est juste terrible !

On se retrouve demain pour le tirage au sort. Des bises !

Ps: je ne désespère pas d’habiller Gabriel … il a toujours du mal à porter plus d’une fois ma couture, c’est quoi le secret ? Il faut les habituer tout petit c’est ça ? : )

 

Modèle coupé en 100 cm du livre ‘Jolies tenues pour fillettes coquettes‘ en coton vichy japonais de ‘mille mercis’ à Lyon 2è et coton à pois chez Scarlett et Marguerite, boutons La Droguerie

ça commence !·là où je tire la langue et je m'applique

{ für mich }

Peut-être le début d’une longue série !

Un patron trouvé complétement par hasard lors d’un déplacement à Paris (on s’ennuie dans sa chambre d’hôtel, on lit un magazine qu’on ne lit jamais et on craque sur une blouse d’écolière !) mais suffisamment chouette pour me pousser à franchir le pas !

A croire que je manque de livres de couture pour adultes …

Le petit collier est aussi fait maison à partir d’un bout de cuir jaune citron presque fluo et de quelques breloques de la Droguerie.

Lui aussi, c’est sûrement le 1er de la collection …

Pour les plus motivées, vous trouverez le patron ici et les tissus, trop parfaits pour être vrais, viennent de la maison Citronille.

A bientôt !

Des bises.

là où c'est pas cool du tout·là où je couds

ya plus de saison ma bon’dame !

 Que pourrais-je ajouter avec un titre aussi éloquent ?

Voici des tenues que j’avais prévues pour Violette en ce début d’octobre ou presque mais qui compte tenu des 27° ambiant sont totalement hors sujet !

Lundi matin, fière de mon travail du week-end, j’ai bien essayé de lui mettre la petite tunique à fleurs bleues (les copines reconnaitront le tissu) mais les filles de la crèche l’ont échangé dans la journée contre un top à bretelles (bien moche d’ailleurs… mais que fait la police ?!!).

En prime, j’ai eu droit à un regard désapprobateur…

Bon, on va pas de plaindre de la chaleur, je repartirai bien en week-end moi : )

A bientôt !

En détails cela donne:

  • tunique bleue Betsy  de ‘Tuniques pour petits et grands’
  • tunique grise de ‘Vêtements amples à superposer’ dont la maison d’édition est à Chaponost (une merveille, tout ce que j’aime pour Violette ! )
  • jersey rayé gris avec une bordure en dentelle anglaise, biais, le tout MT
  • tissu à fleurs issus d’un destockage
  • collant Bobo Choses dénichés chez Pepito
  • short en jean et pantalon Zara Kids
là où je couds

atelier sérigraphie (2)

Une fois que le geste est acquis (faire passer la peinture à travers un ‘pochoir’ appelé cadre à l’aide d’une raclette), j’étais tentée de tout essayer ! Les différents graphismes, les coloris, les tissu unis, imprimés, le papier, le t shirt petit bateau apporté le jour J.

Finalement, après quelques test, je me suis rendue compte que certaines couleurs rendaient mieux que d’autres (les très foncées et les acidulées) et que je ferai mieux d’éviter certains tissus (des vichy et des pois que j’avais apporté pleine d’espoir).

Les trousses en lin et coton à rayures roses sont pour:

  • Gabriel > le chien vermillon qui résulte d’une  expérience perso comme la cerise d’hier
  • Violette > le … lapin en nœud-papillon ! Facile !
  • Moi > les fleurs stylisées pour une trousse à trucs de fille (vous connaissez ça aussi j’imagine)

Des bises !

là où je couds·là où je me découvre des ressources insoupçonnées·là où je tire la langue et je m'applique

atelier sérigraphie


Comme toutes celles qui vous ont déja raconté cette expérience chez Unique en Série, je suis revenue emballée du 41, rue burdeau !

Le plaisir de retrouver notre bande de blogueuses un samedi matin ensoleillé dans un atelier très chouette sur les pentes de la Croix-Rousse + le savoir-faire et la gentillesse d’Alexandra et Anne-Claire y sont pour quelque chose.

J’avais d’ailleurs hâte de retrouver ma pile de tissus posée dans un coin avant de partir il y a 8 jours…

Depuis, j’ai cousu un polochon et quelques accessoires : sac à lingerie, sac à goûter et sac fourre tout.

D’autres inspirations chez les filles :

Pour finir :

  • la petite cerise est une bricole perso à l’aide d’un tampon en bois et de la peinture spéciale tissu
  • on trouve des modèles de pochon dans le livre de Céline Dupuy 

A plus tard !

là où je couds

de la légèreté dans l’air

Une blouse fraîchement cousue pour l’été de Violette. Pas tout à fait terminée, il manque les pressions du dos, j’ai préféré vous la montrer ce matin, ne sachant pas ce que l’avenir me réserve (un petit gars à 38.9° depuis quelques jours, juste de la fièvre rien d’autre…avec ce temps rien d’étonnant ma bonne dame).

Un ensemble terriblement léger en tissu rose poudré avec des ailes de fée et son bloomer en crépon choco + noeud moutarde.

Je vous prépare le tuto vite, vite… Promis !

là où je couds

le coin des enfants

Le coin des enfants en théorie, parce que, bien sûr, ils viennent plutôt jouer et dessiner sur la grande table qui sert un peu à tout (et accessoirement à travailler aussi en ce qui me concerne…).

Une Oslo de C’est Dimanche en version robe pour les soirs d’été, mais je ne suis pas sûre que le moutarde aille si bien que ça à Violette. Avec du bleu peut-être ? La prochaine fois je tente le plastron passepoilé.

Bon week-end, nous, on file à la mer mouler des châteaux de sable ! ♥

Tissu Courson La Droguerie pour un patron de  C’est Dimanche