ça commence !·là où je vous fait profiter de ma vie de famille

violette & miffy

1mois entier que je squatte ce blog ! Quand même, de qui se moque-t-on ?!

Aaaah enfin, le retour de ma jolie Violette à roulette qui s’est trouvé un nouveau copain. Moins marketé qu’Hello Kitty, plus funky que Winnie, voici Miffy ! Un album plein de surprises pour ses petites mains potelées.

Et un petit doigt dans le trou pour voir ce qu’il y a sur la languette, un petit tour pour revoir la couverture, un autre petit tour pour vérifier que Miffy est bien dans son lit ou assis en train de manger. Oh mais oh, ce Miffy, quel copieur ! Il fait tout comme elle !

Sur le site Bianca & Family, Miffy existe aussi en crochet et c’est Anne-Claire Petit qui en est l’auteur.

Publicités
là où je couds·là où je tire la langue et je m'applique

in & out

J’avais prévu un tout autre article aujourd’hui, (du plus cool)(avec moins de boulot !) mais étant particulièrement disponible cette semaine pour coudre/blogger/shopper/ (est-ce le fait que les enfants soient en vacances chez leur grand-mère? non vraiment rien à voir !), je peux frimer un peu et publier ça !

Et puis, en rédigeant cet article et en y insérant les photos, je me suis aperçue que j’étais à la limite de l’écoeurement concernant le liberty !

Incroyable non ? Moi qui ces 8 derniers mois en a fait le point de départ de nombreux projets, je me retrouve avec la gueule de bois ! Ceci me laisse à penser que j’ai besoin de voir et de faire autre chose.

Et le plus vite possible !

Car j’ai encore plein d’idée à mettre en forme : pantalons, blouses, petit blouson et robettes pour ma Violette à roulette.

Le liberty reste une valeur sûre, loin  de moi l’idée de jeter au feu ce que j’ai adoré jadis. Changement de pâture donne appétit aux veaux dirons nous.

En matière de pâtures couture, il s’agirait plutôt de rayures, de pois, de vichy mini ou XXL, de motifs japonais ou rock n’roll, de chambray et de dentelle anglaise….

Ah, la femme, ce paradoxe…

A plus tard ! Je pars m’oxygéner les neurones à la montagne et je reviens vous raconter.  Soyez sages !

Les petits détails qui y sont pour beaucoup :

  • patron blouse à manches longues ‘la droguerie’
  • biais en liberty wilshire ‘la droguerie’
  • chambray ‘mondial tissus’
  • du masking tape en papier washi japonais pour le show en vente chez Pretty Tape

là où je bave d'envie·là où on prend nos cliques et nos claques

la classe de neige

On n’est plus très loin des vacances d’hiver à l’heure où je vous parle. Encore 7 jours et quelques heures avant d’enfiler les tenues pour braver la neige et le grand froid.

Première neige pour ma Violette, première expérience de poudreuse pour mon Gab et premier … kit wool and the gang pour moi !

A votre avis, qu’est-ce que jai choisi ? (même pas un truc facile !)

Hum… dans tous les cas, souhaitez moi bonne chance (sic).

Oups, j’oubliais le petit carnet d’adresse :

  • les bottes ? ugg bien sûr
  • la parka ? gap
  • les chaussettes ? en coton recyclée de Muji
  • les ski ? Nordika
  • le cheval en peluche ? Top shop

ça commence !·là où je me découvre des ressources insoupçonnées

le cas épineux de la salopette

Ce mercredi, 10 janvier à 9h00 (dire neuf zéro zéro comme dans les films avec des mec tout en vert)(ça fait plus sérieux)(genre mission tempête du désert). Donc, le matin du 10 janvier :

Violette :  Oui, c’est elle ! (montrant du doigt, la mine vengeresse) Elle m’embête !

Moi :  Mmh ? (le regard embrumé)

Violette :  Siiiii, elle m’embête tout le temps !

Moi :  Ah bon ? (mine perplexe de bon aloi, soudain bien réveillée) Elle a plutôt l’air gentil cette enfant, un joli minois. Je la verrai bien dans un livre de couture japonais, tu vois ? (pas possible ?).

Violette :  Ben justement, c’est sa salopette que je veux…Et elle veut pas me la dooooooner !

Rideau.

Et là, tout le monde saisit l’intensité dramatique de la scène : Violette, moi, la salopette (gloups). L’une de nous trois allait en baver et quelque chose me disait que ce serait moi.

J’implorai Saint Turnoirdejudo, le saint des patrons japonais et me lançait avec toutes mes forces dans la bataille.

A suivre….

ça commence !·là où je couds·là où je tire la langue et je m'applique

3 petits bloomers

C’est nouveau, c’est bleu, c’est violet, c’est noir, c’est du bloomers en velours milleraies pour finir l’hiver les petites fesses au chaud en attendant le chambray et le lin que maman finira bien par utiliser (si ! si !).

Dame Citronille revisite les classiques avec ce patron ‘Pia’ (qui existe aussi dans le bouquin les Intemporels pour enfants de 2 à 8 ans)(du coup, je l’ai deux fois)(blonde powa je vous dis moi) et tant mieux ! Car il est trop trop facile et je suis trop de la win quand après à peine 1 heure, j’ai déjà un chouette pantalon à mettre à ma souris.

Mmmh, je peux même me la jouer un peu ! Du coup, je m’emballe et je couds une poche (yes, yes, une poche ! dessinée par moa même s’il vous plait) avec un noeud plat pour faire plus fi-fille.

Et pour finir, le clou du clou…. Tadaaaaaaaa !

N°1 et n°3  sont relookés style pantalon de golf, grâce à un élastique de 2,5 cm plutôt qu’un 0,5. Tssssss, j’assure.

Rhhhhaaaaaaa, Gabrielle Chanel sors de ce corps !

Enfin, une fois terminés,  mon préféré, c’est le n°2, le bleu en velours fleuri.

Bon, j’ai un autre projet pour bientôt et celui-là à l’air bien moins facile… Teasing, teasing

Bon lundi et à très bientôt !