là où je couds·là où je fais (ou reçois) des cadeaux·là où je me découvre des ressources insoupçonnées

la petite épicerie bio #2

Dans la série ‘les petits cadeaux’, la 2ème fournée est prête.

Un panier de légumes en feutrine, lin et laine pour la future petite marchande : on y trouvera une pomme de terre, une botte de carottes, un poireau, un champignon et un radis.

PLUS un tablier, tellement année 50, pour faire encore plus vrai (le 100 cm du livre ‘Boys & Girls’), il ne manque que le crayon sur l’oreille et le petit calepin !

Bon week-end !

là où je couds·là où je fais (ou reçois) des cadeaux

petit cadeau #1

Voilà le premier cadeau de Noël de la liste, un peu trop longue, que j’ai faite pour les copines et les cousines.

Un ensemble pour fille pour le dernier bébé de la famille qui a déjà 6 mois.

J’aurai bien aimé commencer à faire mes paquets mais ma petite commande tarde un peu…

Les choses à manger arrivent aussi tout doucement, les 30 centimètres de neige ne doivent pas faciliter les livraisons aujourd’hui ! Tout ce que je peux vous dire c’est que ce sera du fait maison avec du chocolat et des violettes.

Et comme mon calendrier de l’Avent est retenu en otage aussi, le programme de l’après-midi sera plutôt luge ! : )

Les modèles et les tissus utilisés pour le petit cadeau :

  • gilet de berger Makié
  • blouse Rose de Citronille en liberty ‘Sarah Secret Garden’ chez Shaukat
  • doublure et fausse fourrure de chez Toto
  • ruban du dernier vide-grenier du coin

là où c'est trop beau·là où je fais (ou reçois) des cadeaux·là où je vous fait profiter de ma vie de famille

(at home♥)

J’ai depuis fort longtemps un intérêt pour la photo. De mes premiers clichés réussis à l’argentique aux galères des premiers compacts numériques, j’ai un historique vieux de 15 ans avec les boitiers noirs. Je sais en tous cas que pour moi, le plaisir de réussir mes photos en général est immense. Je ne vous parle pas du plaisir de réussir celles de mes enfants…

Avec l’ère du numérique, j’avais surtout admiré celles des autres, bavé devant les expressions si intimes et le grain de peau si fin, la qualité de la lumière et les flous maitrisés. Pour vous donner un ordre d’idée, pour moi, sortir une belle photo éloquente avait tout du chemin de croix ! J’évitais soigneusement les photos en intérieur et traquais les belles heures de la journée. J’attendais patiemment le moindre rayon de soleil et tentais de planquer tous les objets qui pouvait nuire à la qualité artistique de mon cliché.

Ce nouveau petit joujou me simplifie bien les choses désormais.

Je n’ai pas encore tout vu mais les réglages pour l’iso et la mise au point en auto, ça enlève déjà pas mal de loupés. La fonction qui permet de régler la profondeur de champ donne des clichés plus intéressants (un sujet net sur un fond flou c’est ça !). Et l’objectif qui permet les cadrages : on avait oublié mais ça change tout !  Tout ça fait que vos photos ont un truc un plus !

Vous reconnaissez enfin vos enfants et votre salon, qui naguère faisaient toujours mieux en vrai.

Bon, je ne vous dis pas d’investir tout de suite parce que la mise de départ est forcément un peu élevée, au minimum vous savez maintenant que quand vos photos sont ratées c’est pas 100% votre faute et inutile de passer trois heures sur picasa, c’est mort !

Ps: Oui, oui, vous avez bien vu ! En arrière plan, les bracelets magiques de Gabriel, tous neufs, inusables je pense même, du pur fabriqué en R.D.C, parce que non, malheureusement, je n’ai pas que des jouets design ou issu du commerce équitable, car la cour de récré a souvent le dernier mot ces temps-ci ! En même temps, ils sont rigolos ces bracelets, non ?

ça commence !·là où je couds·là où je fais (ou reçois) des cadeaux

petite vente solidaire

Le petit paquet est parti ce week-end. Je le destine à une braderie organisée par Bubblemag.

Un patron de Yuki Araki (le modèle j du Let’s go out girls clothes), du gros grain chocolat, de la fourrure et du voile de coton à rayures beiges permettront peut-être de mettre quelques jouets supplémentaires sous le sapin des petits loulous. Je l’espère en tous cas.

La vente de cette petite veste ira au Secours Populaire à l’occasion des ‘Pères Noël Verts‘  le 20 novembre au Musée en Herbe à Paris.

Merci à Roxanne d’avoir relayé l’info.

 

Do-It-Yourself·là où je fais (ou reçois) des cadeaux·là où je vous fait profiter de ma vie de famille

4+1=5 !

Chaque été, au mois d’août, je me creuse la tête pour apporter des petits jouets sur le lieu de nos vacances. Et par petits, j’entends compacts et faciles à transporter. Des petites surprises à ouvrir pour Gab, né en plein milieu de l’été.

J’avais entendu parler des kits de ‘the little experience’ pour leur simplicité et leur joli design. Déniché dans une boutique de loisirs créatifs à Lyon (mais on en trouve pour les filles chez ‘Madame la marchande’), la fusée a fait son petit effet !

Gab a adoré choisir ses couleurs, peindre, laisser les différentes pièces sécher (10 minutes à peine), puis repeindre… Je l’ai juste aider à masquer les petits dérapages.

Il a collé une gommette étoile (et non pas dessiné à main levée…). En dehors de l’assemblage (un peu physique), tout est super bien pensé.

Hop, un cadeau de moins !

A plus tard ! Bises !

Ici, des petites expériences à télécharger et à faire soi-même.

là où je fais (ou reçois) des cadeaux·là où je vous fait profiter de ma vie de famille

au revoir

…et merci !

Un petit cadeau pour remercier Inke, la fille ainée de nos copains, qui s’est occupée des enfants la dernière semaine du mois d’août (nous sauvant la vie par la même occasion) et qui part à Londres demain matin.

Un voyage d’agrément pour cette jeune suédoise qui parle anglais à la perfection. Ce qui d’ailleurs l’a sauvé à son arrivée à Orliénas il y a 9 mois pour entamer un premier cycle aux Arts Appliqués car le français aïe, aë, aïe c’est hard !

Evidemment, on garde un excellent souvenir de son passage chez nous. Et tant que Gabriel dira ‘goudebaï’, ‘hélo’ et comptera jusqu’à 10 dans une langue qui ressemble étrangement à de l’anglais mais qui n’en ait pas tout à fait quand même, on ne l’oubliera pas !

Bises !

Ps : la médaille a été acheté chez ‘merci’ lors de notre week-end à Paris.

là où je couds·là où je fais (ou reçois) des cadeaux·là où je tire la langue et je m'applique

gris & bleu

On avait déjà parlé de l’anniversaire d’une grande cousine de 3 ans qui n’a d’yeux que pour le bleu et fait son entrée en petite section en septembre. Un beau programme j’ai envie de dire !

Au départ, il était question d’une robe, toute simple, d’inspiration tablier de petite écolière et qui me semblait déjà bien assez compliquée comme ça (bien que le livre soit pour débutants). Et puis, j’ai enchainé !

S’ensuit un pochon assorti, un headband Mitsy et pour finir, une tunique que vous reconnaissez, la Granville. A votre avis, est-ce que j’ai apprécié de coudre en 4 ans ?

Tout ça en croisant les doigts (et en vérifiant sur mes notes les mensurations de la belle) pour que ça tombe impec’. Parce que le jour du déballage des cadeaux devant la Mafia, ça, ça ne pardonne pas !

Euh…d’ailleurs, verdict dimanche prochain !

Le petit shopping :

  • patrons du dernier livre de La Droguerie et de ce livre de couture japonais
  • chambray bleu de Tisssu Reine
  • vichy bleu sombre du Marché Saint Pierre
  • biais en liberty Mitsy gris et Glenjade noir de La Droguerie (Nice) ♥
  • bouton recup’ d’une blouse de Vio
  • petites étiquettes homemade en papier étoilé et tampons Lili Scratchy (de l’anniversaire de Gabriel)(moi aussi j’ai 5 ans)

là où je couds·là où je fais (ou reçois) des cadeaux·là où je tire la langue et je m'applique

on the go

Fini le temps des maillots de bain ! Blouses et robettes sont au programme des prochains jours, enfin dès que je serai rentrée.

Deux projets coutures, au moins, dont un cadeau pour la cousine des enfants, qui aura 3 ans le 29 août. Les jours sont par conséquent comptés et je m’applique comme jamais. D’ailleurs, j’adore imaginer ce que donnera cette robe en vichy (pour moi, elle sera en chambray bleu) de ce livre pour débutants ‘Hajimete tsukuru kodomo fuku – one piece & tunique’.

Et comme le modèle ‘Gretel’ me rappelle beaucoup les petites blouses que je trouve pour Vio au Monop’, j’ai également mis ce petit haut sur ma ‘short-list’.

La pensée de pouvoir le réaliser dans un tissu de mon choix m’apparait comme une joyeuse (mais très complexe) perspective.

Deux projets tricot (dont une Granville en 2 ans) m’ont accompagnés et avancent lentement mais surement, quand les activités diverses et variées ne m’occupent pas à plein temps.

Voilà donc ce que je laisse derrière moi.

Et vous alors ?

là où je fais (ou reçois) des cadeaux·là où je fais de la maille

passage en classe supérieure

Encore plus que le 1er janvier, c’est en été que je prends de bonnes résolutions.

Plus ou moins chaque année, je profite que les choses soient un peu au ralenti pour mettre en place un plan d’action.

Non, je ne vous parlerai pas de l’été de mes 8 ans, où j’ai voulu apprendre à plonger, un cuisant souvenir… (à l’heure qu’il est, c’est toujours dans la catégorie ‘à faire’…).

Cette année, une ‘how-to list’ sous le signe de la maille, un peu en prévsion de la rentrée, un peu parce que j’ai de grandes lacunes !

L’idée est pourtant de ne pas placer la barre trop haut, avancer en petites foulées tranquilles et finir sur la ligne d’arrivée en beauté.

Si possible.

Au final, ça donne ça :

  • faire des progrès en tricot par exemple, le point de riz n’est pas encore dans mes cordes, mais voici un premier test pas trop mal avec ce noeud de chez C’est Dimanche à fixer sur un chapeau ou au dos d’une robe
  • apprendre le crochet pour faire de jolis granny squares, un peu comme elle (j’ai dit la barre pas trop haut ?)
  • finir les chambres des enfants (un peu facile vu que j’ai déjà commencé) alors que d‘autre ont déja plié depuis longtemps.
  • faire des petits tutos des petites bricoles maison vues ici par exemple

Petit bilan sans triche à la rentrée.

Bon lundi (ou bonnes vacances pour les plus veinardes !).

Des bises !