là où c'est trop beau·là où je couds

++ 1 & 2 ++

Comme cela faisait très longtemps que je n’avais pas cousu de petit haut pour Violette, j’ai compté double !

Une fois la blouse à pois coupée et cousue,  je n’ai pas hésité une seule seconde. Le modèle est tellement chouette et tellement évident, le petit col est juste terrible !

On se retrouve demain pour le tirage au sort. Des bises !

Ps: je ne désespère pas d’habiller Gabriel … il a toujours du mal à porter plus d’une fois ma couture, c’est quoi le secret ? Il faut les habituer tout petit c’est ça ? : )

 

Modèle coupé en 100 cm du livre ‘Jolies tenues pour fillettes coquettes‘ en coton vichy japonais de ‘mille mercis’ à Lyon 2è et coton à pois chez Scarlett et Marguerite, boutons La Droguerie

Publicités
ça commence !·là où c'est trop beau

{ christmas }

La tradition lyonnaise veut qu’on installe son sapin le 8 décembre.

De mon côté, en prévision de ce moment, j’ai compilé sur mon pinterest quelques idées nouvelles pour emballer ou décorer.

La prochaine fois, je vous livre la liste de mes boutiques préférées.

Pour voir d’autres idées ou les blogs dont sont issues les photos,vous pouvez aller ici.

Merci à creature comforts pour les motifs de fond : )

Bon mercredi (sous la pluie)

ça commence !·là où c'est trop beau·là où je tire la langue et je m'applique·là où je vous fait profiter de ma vie de famille

♥♥♥



Une grosse envie de changement pour la chambre de Gabriel et beaucoup d’heures passées à fouiner sur le net en quête d’inspiration même si grosso modo je sais où je vais : )

Avec quelques figures imposées * un coin jeux/lecture, un coin travail, un coin dodo et plusieurs spots de rangement * et un style à peu près défini * de la couleur, du bois, des étagères en palettes recyclées et des imprimés au murs *, il reste encore tout à faire !!

Et comme souvent ce sont les petits détails qui changent tout, en vrac dans les photos, j’ai taggé :

  • le pèle-mêle de dessins
  • la guirlande en confettis (vu chez Violette d’ailleurs)
  • le tabouret de camping rayé
  • le bloc de rangement façon vestiaire
  • l’arbre en palette
  • le patchwork de papier peint
  • l’avion en papier dessiné sur le mur
  • la chaise en bois à dossier bas

Les photos viennent souvent du supplément déco de Papier Mâché et j’ai découvert ou redécouvert les blogs juste ici :

J’ai aussi utilisé l’application Pinterest (le truc le plus malin du monde).

Bon au boulot maintenant !

Des bises.

là où c'est trop beau·là où je parle blogs et petites boutiques

(LoNdOn)

Londres ?

Euh..

Je n’y ai pas mis les pieds depuis 1999…

J’avais cette habitude de garder des petits objets en souvenir de week-ends ou de voyages, alors quand Sarah a fait son carnet, j’ai ressorti de ma boîte à secrets, des vestiges : une carte de bus, un plan de Londres en français, un sachet de sucre de la Tate Gallery, l’adresse d’un resto à la mode, une carte pro de ma copine Hélène qui vit là-bas obsolète depuis des lustres bien sûr…

Même pas honte non  : )

Ps: Je vais tester la recette de carrot cake du toc-toc toc !

là où c'est trop beau·là où je fais (ou reçois) des cadeaux·là où je vous fait profiter de ma vie de famille

(at home♥)

J’ai depuis fort longtemps un intérêt pour la photo. De mes premiers clichés réussis à l’argentique aux galères des premiers compacts numériques, j’ai un historique vieux de 15 ans avec les boitiers noirs. Je sais en tous cas que pour moi, le plaisir de réussir mes photos en général est immense. Je ne vous parle pas du plaisir de réussir celles de mes enfants…

Avec l’ère du numérique, j’avais surtout admiré celles des autres, bavé devant les expressions si intimes et le grain de peau si fin, la qualité de la lumière et les flous maitrisés. Pour vous donner un ordre d’idée, pour moi, sortir une belle photo éloquente avait tout du chemin de croix ! J’évitais soigneusement les photos en intérieur et traquais les belles heures de la journée. J’attendais patiemment le moindre rayon de soleil et tentais de planquer tous les objets qui pouvait nuire à la qualité artistique de mon cliché.

Ce nouveau petit joujou me simplifie bien les choses désormais.

Je n’ai pas encore tout vu mais les réglages pour l’iso et la mise au point en auto, ça enlève déjà pas mal de loupés. La fonction qui permet de régler la profondeur de champ donne des clichés plus intéressants (un sujet net sur un fond flou c’est ça !). Et l’objectif qui permet les cadrages : on avait oublié mais ça change tout !  Tout ça fait que vos photos ont un truc un plus !

Vous reconnaissez enfin vos enfants et votre salon, qui naguère faisaient toujours mieux en vrai.

Bon, je ne vous dis pas d’investir tout de suite parce que la mise de départ est forcément un peu élevée, au minimum vous savez maintenant que quand vos photos sont ratées c’est pas 100% votre faute et inutile de passer trois heures sur picasa, c’est mort !

Ps: Oui, oui, vous avez bien vu ! En arrière plan, les bracelets magiques de Gabriel, tous neufs, inusables je pense même, du pur fabriqué en R.D.C, parce que non, malheureusement, je n’ai pas que des jouets design ou issu du commerce équitable, car la cour de récré a souvent le dernier mot ces temps-ci ! En même temps, ils sont rigolos ces bracelets, non ?

là où c'est trop beau·là où je vous fait profiter de ma vie de famille

le lit

Depuis peu, Violette a quitté sa turbulette pour faire comme les grandes : dormir sous sa propre couette.

Celle-ci a été chiné lors d’une vente Emmaüs, toute blanche bordée de dentelle anglaise, elle est romantique et douillette. Violette n’a jamais aussi bien dormi et j’aime bien croire que c’est grâce à ça !

La petite couverture au crochet vient d’une boutique de déco de Ténérife.

Bon week-end !

là où c'est trop beau·là où on fait la fête

le jolies tables de fin d’été



Comme souvent le week-end, les invités (petits et grands) ont défilé hier et samedi.

C’est l’occasion pour moi de jouer les Martha Stewart d’opérette (la grande pretresse du lifestyle aux US !) et de me plonger dans ma bible pour trouver des idées : une parution d’Ideat plutôt ancienne (septembre 2007). Mais n’ayez aucun regret, à chaque rentrée, ils refont l’exercice.

Voici quelques unes de mes tables préférées, les plus inspirantes et les plus faciles à mettre en scène sans avoir une tripotée de valets à sa disposition ou des montagnes de vaisselle dans son grenier.

Il suffit de

  • jouer sur les volumes (assiette carré + bol rond)
  • trouver un tissu sympa à mettre en set de table (un vichy, un liberty au hasard comme ça…)
  • recycler les bouteilles en verre pour faire des vases (le verre blanc + une fleur blanche, c’est magnifique !)
  • faire des marque-places avec du masking tape
  • chiner des petites tasses à café colorées pour quelques centimes et les utiliser pour les sauces ou en mini vase…

Plus, quelques fleurs du jardin (enfin là c’est plus la saison), du marché ou du champ d’à-côté  et voilà !

C’est fini !