là où c'est trop bon·là où je parle blogs et petites boutiques

(♥)

En baladant que le net, j’ai fait des découvertes dont je voulais vous parler.

Pour commencer un blog étonnant, celui des « 3 soeurs » qui ont mis leurs talents respectifs en commun pour tenir un blog culinaire. Chacune a sa spécialisté : dessin, photo… mais toutes cuisinent comme des chefs. Leur blog perso sont  ici et ici.

Le top, c’est que les recettes sont illustrées ! Ça plait bien à Gabriel qui du coup n’a presque plus besoin de lire. Un super plan pour lui qui a envie de ‘faire tout seul’. Les recettes sont simples, la dernière mise à jour parle de coquillettes au jambon mais version les 3 soeurs, c’est carrément plus rigolo : les bouts de fromages et les casseroles ont des yeux !

Moi, j’ai cliqué sur les archives et repéré les recettes japonaises, mais c’est plutôt de la world food en définitive.

C’est par ici.

Des petites boutiques sur le net il y en a plein.

Alors pourquoi vous parler de celle-ci ? C’est grâce au choix incroyable de boutons tous plus mignons les uns que les autres. En plus, le design de la boutique est complètement dans le ton, la balade n’est que plus agréable.

Cotons et lins japonais, papier à lettre et petits tampons complètent leur stock. Bien sûr, j’ai déjà passé commande (vilaine que je suis) !

L’autre boutique, plus connue, c’est Yozo. Si je l’ai mis dans mes bookmarks, c’est que leurs petits carnets seront des cadeaux parfaits pour les copines, les filles de la crèche ou la maitresse de Gab (et pour moi aussi).

Ils vendent des dentelles pas mal aussi, mais je vous en reparlerai plus tard. J’essaie de pas oublier. Promis.

Pour finir, le dernier Ideat qui fait un ‘Special Japon’. Vous l’avez déjà sûrement repéré. Moi je viens tout juste de le feuilleter. Ça me parait bien prometteur !

Je reviens bientôt avec de la couture et des choses à manger !

Des bises !

les petits plaisirs en vrac

petits plaisirs en vrac #4

Voici la 4ème édition des petits plaisirs en vrac.

On prépare Noël tout doucement et on zoome un peu plus sur Gabriel, le grand absent de ces derniers jours. Pauvre enfant !!

  • C’est comme ça qu’on sait qu’il fait ‘les meilleurs gâteaux de sa classe, mieux que Marius qui sait pas casser les oeufs’ et qu’il les préfère en forme d’étoile. Celui-là est fin prêt pour la Saint-Valentin !
  • Il me rapporte des liasses de dessins chaque soir ! Un peu des copains …et des copines ! Une petite Lola a fait son entrée dans la bande ….. Enfin, là c’est bien Gabriel et Violette qui se tiennent par la main mais les cœurs roses sont de…  LOLA. C’est mignon. Le dessin est au-dessus de son lit.
  • Moi, je prépare mes petits cadeaux de Noël en achetant encore du tissu : Alain Grée et Linamorata. J’ai aussi craqué, comme plein d’autres, chez Milk & Paper. Ca prend forme ♥
  • Ici on aime toujours autant les bouquins, on vient de découvrir ‘Pas un carton du tout !’ d’Antoinette Portis. Un petit lapin qui aime jouer avec les cartons d’emballage et les transformer en jouets. On a adoré le livre en kraft et les illustrations sans couleur. On attend d’autres nouveautés bientôt. Et puis, j’avais envie de lire des contes de fées à Gabriel. Je me rends compte qu’il ne connait pas ‘Blanche-Neige’ ou ‘le Chat Botté’. Ça manque non ? Et vous, vous le faites aussi ?
  • Je viens de retrouver un bout de tissu japonais trop chouette et voilà que j’espère qu’il en reste encore chez mon fournisseur lyonnais.
  • Je suis en train de tester une petite écharpe en dentelle de La Droguerie. C’est mon prochain défi-tricot !! Ce mois-ci, ça va faire un an que je tricote, mais à la réflexion je sais pas si je dois le dire !

Et voilà !

A bientôt ! ♥

là où je fais de la maille

le gla-gla

Les petits bonnets qui nous mettent les oreilles au chaud !

Ici, on est passé en mode gla-gla, d’ailleurs il n’y a plus de feuilles aux arbres et on se caille !

Un béguin pour Violette et un bonnet péruvien pour Gabriel.

Le modèle de bonnet est fabriqué avec :

  • 40g de cashmere La Droguerie, couleur chocolat au lait  (fiche 1838, indépendante de tous livres)
  • taille 2 ans (ça taille grand !)
  • temps passé : 6 heures (parce que je viens d’apprendre à relever les mailles, pour les calées, c’est plutôt 4h)
  • naissance à 2 ans

Le béguin pour Violette :

  • 40g de laine Supersoft de Holst Garn en double, Aubergine (une laine très sèche mais super facile à tricoter)
  • la bordure est en laine Luce, cumin
  • le modèle vient du livre ‘le 3ème bébé de la Droguerie’
  • le bouton (bien connu !) pour fermer le bonnet sous le menton vient de La Droguerie

Des bises !

Edit du 24 novembre : la couleur du cashmere, c’est Himalaya (chocolat au lait était une pure invention) !

Et merci le Trio pour les échantillons !

là où c'est trop beau·là où je fais (ou reçois) des cadeaux·là où je vous fait profiter de ma vie de famille

(at home♥)

J’ai depuis fort longtemps un intérêt pour la photo. De mes premiers clichés réussis à l’argentique aux galères des premiers compacts numériques, j’ai un historique vieux de 15 ans avec les boitiers noirs. Je sais en tous cas que pour moi, le plaisir de réussir mes photos en général est immense. Je ne vous parle pas du plaisir de réussir celles de mes enfants…

Avec l’ère du numérique, j’avais surtout admiré celles des autres, bavé devant les expressions si intimes et le grain de peau si fin, la qualité de la lumière et les flous maitrisés. Pour vous donner un ordre d’idée, pour moi, sortir une belle photo éloquente avait tout du chemin de croix ! J’évitais soigneusement les photos en intérieur et traquais les belles heures de la journée. J’attendais patiemment le moindre rayon de soleil et tentais de planquer tous les objets qui pouvait nuire à la qualité artistique de mon cliché.

Ce nouveau petit joujou me simplifie bien les choses désormais.

Je n’ai pas encore tout vu mais les réglages pour l’iso et la mise au point en auto, ça enlève déjà pas mal de loupés. La fonction qui permet de régler la profondeur de champ donne des clichés plus intéressants (un sujet net sur un fond flou c’est ça !). Et l’objectif qui permet les cadrages : on avait oublié mais ça change tout !  Tout ça fait que vos photos ont un truc un plus !

Vous reconnaissez enfin vos enfants et votre salon, qui naguère faisaient toujours mieux en vrai.

Bon, je ne vous dis pas d’investir tout de suite parce que la mise de départ est forcément un peu élevée, au minimum vous savez maintenant que quand vos photos sont ratées c’est pas 100% votre faute et inutile de passer trois heures sur picasa, c’est mort !

Ps: Oui, oui, vous avez bien vu ! En arrière plan, les bracelets magiques de Gabriel, tous neufs, inusables je pense même, du pur fabriqué en R.D.C, parce que non, malheureusement, je n’ai pas que des jouets design ou issu du commerce équitable, car la cour de récré a souvent le dernier mot ces temps-ci ! En même temps, ils sont rigolos ces bracelets, non ?

là où on lit des histoires

rue lapuce



J’étais sûre que ça lui plairait, car on avait bien aimé les petits personnages de Joel.

De toutes façons, les livres pop-up ne restent jamais au fond de la bibliothèque. Encore moins quand ils mesurent 1,36 mètres et se déplient comme un plateau de jeu !

La Rue La Puce, c’est tout ça avec en plus, une énigme (Madame Jade a perdu Miù, il faut le retrouver), des chapelets de saucisses, un musée d’art contemporain, une épicerie, un facteur avec sa sacoche, un bus scolaire, des collégiens, des merlus et des tomates…

L’histoire se raconte au fil des animations-surprises et au final, on retrouve le chat.

Ouf !


*ce soir en rentrant de l’école

ça commence !·là où je couds·là où je fais (ou reçois) des cadeaux

petite vente solidaire

Le petit paquet est parti ce week-end. Je le destine à une braderie organisée par Bubblemag.

Un patron de Yuki Araki (le modèle j du Let’s go out girls clothes), du gros grain chocolat, de la fourrure et du voile de coton à rayures beiges permettront peut-être de mettre quelques jouets supplémentaires sous le sapin des petits loulous. Je l’espère en tous cas.

La vente de cette petite veste ira au Secours Populaire à l’occasion des ‘Pères Noël Verts‘  le 20 novembre au Musée en Herbe à Paris.

Merci à Roxanne d’avoir relayé l’info.

 

là où je vous fait profiter de ma vie de famille

happy ♥ 22 !


Ou 671 jours !

Un jour de retard aussi, mais j’ai une petite excuse car c’est c’est ce jour-là que les premiers signes de la varicelle sont apparus.

Et de 2 !

Et de 2 aussi pour le petit manteau qui vient rejoindre la collection.

Zut ! J’ai oublié de faire le tuto du col…

Le manteau :

  • modèle des intemporels pour bébés
  • tissu drap de laine beige ma petite mercerie
  • doublure en flanelle chocolat
  • revers du col en liberty Toria (un vieux qui fait un come back !)
  • boutons de la mercière juste à côté (une mamie super calée qui m’a vendu du velours milleraie dingue !)

là où c'est trop beau·là où je vous fait profiter de ma vie de famille

le lit

Depuis peu, Violette a quitté sa turbulette pour faire comme les grandes : dormir sous sa propre couette.

Celle-ci a été chiné lors d’une vente Emmaüs, toute blanche bordée de dentelle anglaise, elle est romantique et douillette. Violette n’a jamais aussi bien dormi et j’aime bien croire que c’est grâce à ça !

La petite couverture au crochet vient d’une boutique de déco de Ténérife.

Bon week-end !