là où je vous fait profiter de ma vie de famille·là où on prend nos cliques et nos claques

violette & cassis

Une spéciale dédicace pour le merveilleux et sompteux soleil de Cassis ce week-end ! Waow, qu’est-ce que ça fait du bien !

Une chouette fin de semaine organisée un peu (beaucoup) au dernier moment qui fait encore plus de bien (parce que la spontanéité avec deux minus c’est pas gagné !).

Bon lundi !

Biiiises !

Ps : Et ma Caro, je ne t’oublie pas ! Et même que j’ai eu plein de bonnes idées sur la route.. Hé, hé !!

là où c'est trop bon

mange moi !

Quelques semaines déjà qu’on avait pas parler miam par ici !

Il a fallu attendre un colis providentiel en provenance de ma petite maman avec moult trésors pour les enfants (on en reparlera) et ces petits gâteaux à la cannelle, parsemés de sucre cristal. Simplissimes et délicieux.

Un petit plaisir made in Spain qui vaut tous les macarons du monde !

là où je couds

liberty & volant # 2

A peine plus d’un mois entre ces deux articles et je nourris de grands espoirs quant à un volet 3 !

  • On ne change pas une équipe qui gagne : liberty + volant = mariage heureux.
  • Une très légère obsession pour les petits hauts tout léger en ce moment, été qui approche oblige
  • Je continue de croire que les modèles sont toujours plus chouettes portés et je continue de vous les montrer sans Vio à l’intérieur mais je ne maîtrise pas la situation (Vio s’est sauvé à l’autre bout du couloir quand j’ai voulu lui essayer)(j’ai dû ajuster l’élastique du dos mi-pif, mi-mensuration du mois dernier…pfff)
  • Un modèle tout mignon en provenance de ce livre et un liberty ‘lucy locket’ (que j’aime vraiment beaucoup) découvert dans le dernier livre de La Droguerie.

Des bises et à demain !

Ps : rien ne vaut un petit jour chômé, non ? (mais je suis solidaire, je donne ma journée heure par heure, c’est mieux pour tout le monde ici) qui permet de préparer un petit article à la fraîche, le thé à côté de la souris, les odeurs d’herbe dans les narines (oui, je commence à me faire à la campagne)(oui, j’y suis depuis 5 ans).

là où je fais de la maille·là où je vous fait profiter de ma vie de famille

the one


Gabriel s’intéresse beaucoup à mes travaux d’aiguilles (mailles et couture d’ailleurs) et c’est toujours avec un regard curieux qu’il me questionne.

Souvent, il demande simplement si c’est une robe ou un pull pour Violette et il ajoute, enthousiaste :

– « oh, c’est trop joli maman, ce que tu lui fait à Violette !’ (c’est normal, c’est mon fils).

Mais cette fois, il a eu envie du gilet Courthenay, pour les couleurs il n’était pas très sûr (d’abord moutarde, puis vert, puis noir et enfin j’ai tranché pour l’alpaga gris Eléphant et la plumette Anthracite parce bon), mais le gilet, c’était THE ONE !

Mon 1er gilet en 4 ans …(en aiguilles 5, ouf), ça valait bien un article !


ça commence !

petite couture française

Je vous en avais déjà parlé ici (d’ailleurs dans le feu de l’action, j’avais pensé à tort qu’il s’agissait de couture japonaise)(mais non Cécile de Châtillon, Pauline de Saint-Lager, et Maude Paray sont bien françaises, désolée, les filles, je prends mes désirs pour des réalités) et hier soir, j’ai eu le temps de les potasser un peu.

Car même si je ne retrouve pas le charme des livres de couture nippons, j’ai déjà envie d’essayer quelques modèles de ce livre-ci.

  • les modèles pour petites filles sont plutôt réussis (ça commence au 4 ans mais rien ne m’arrête ! j’aurai mon 18 mois pour Violette).
  • les photos des enfants sont plutôt chouettes !
  • certains modèles pour femmes ne sont pas du tout mis en valeur ! les tissus utilisés sont vraiment immondes : grosses fleurs, satin qui brille hum, il faut imaginer les modèles avec des pois, du vichy ou des fleurettes et ça va déjà beaucoup mieux.
  • les niveaux de diffculté sont indiqués et on retrouve beaucoup de patrons pour débutants, ça semble idéal pour commencer, je vous en reparle dès que j’ai testé le premier modèle.
  • on y trouve également des modèles mixtes ou typiquement garçon (rien d’extraordinaire selon moi : marcel, blouse à encolure carrée, corsaire, short…)
  • des indications permettent de ‘customiser’ le patron (comme changer du coton pour du lin pour faire le modèle en ‘fille’, ajouter une bande de tissus pour transformer une tunique en robe)(ça reste un peu basique mais bon).
  • globalement, ce livre serait un mélange de Citronille avec des explications détaillées d’inspiration japonaise.

Comme je suis une fan de Yuki Araki, le score reste à : France – 1 / Japon – 2

là où je couds·là où je me découvre des ressources insoupçonnées·là où je tire la langue et je m'applique


En ce moment, j’ai plus envie d’alpaga et de plumette que de coton. Mais en me baladant ce week-end de brocantes en vide-greniers avec Gab, j’ai trouvé ces mignons petits boutons qui n’attendaient plus que ça. Ca, c’est ce petit haut tout simple qui laisse à penser que l’été n’est plus très loin et qu’au pire, on aura bien le temps de tricoter un petit truc en lin assorti (d’ailleurs c’est prévu pour bientôt).

Des bises !

Les petites fournitures :

  • patron de la blouse à bretelles en 2 ans du livre ‘Les Jolis Mercredis de La Droguerie’ Tome II
  • tissus L’Atelier des Abécédaires’
  • boutons achetés aux Puces

〷〷

Ps1 : J’ai écrit avec Violette assise sur mes genoux (elle n’est plus un nourrisson depuis longtemps mais parfois s
on coefficient ‘pot de colle’ est au maximum !). J’ai droit à mon dîplôme de maman-blogueuse avec mention, non ?

Ps2 : J’ai testé (enfin) le point de surjet de ma machine. Le test est plutôt positif, on n’est pas dans la finition de pro de Roxane ou Karyn mais c’est toujours mieux que des bords francs !

là où je couds·là où je fais de la maille

defi treize # mai

Pas vraiment facile pour nous le défi 13 de mai…pffiou, quel mois on a passé ! C’est-à-dire qu’on est pas vraiment habitués au rose par ici. Mais au moins on était d’accord dès le départ avec Violette : on faisait un cadeau à Celeste, sa copine de toujours (elle partage la même nourrice depuis le début), une jolie brunette aux yeux kakis, d’à peine 3 mois sa cadette. Elles se tirent un peu les cheveux dans la poussette mais sinon c’est plutôt sympa entre elles.

Donc on avait tout pour être motivées.

En détails, ça donne une tenue composée d’un petit dos-nu en jersey, bordé un biais liberty et d’un bloomer. J’ai modifié le haut du dos-nu (pour éviter l’effet tablier de cordonnier) en continuant la maille jersey (sans faire de diminution) et en faisant deux petits plis à la poitrine.

Les petites fournitures :

  • modèle du dos-nu issu du livre déjà utilisé ici (un 12 mois qui taille impec)
  • fleur de coton terra-cotta de La Droguerie
  • patron du bloomer les Intemporels pour bébé chez Citronille
  • liberty mauvey rose chez 1000 mercis à Lyon 2ème
  • biais mauvey chez Stragier

Et pour voir d’autres fils rose, cliquez là

Defi'13

là où c'est trop beau·là où je parle blogs et petites boutiques

le nouvel ami

Celles qui connaissent Etsy savent que c’est le repaire des petites choses délicates, l’endroit privilégié pour trouver de jolis objets faits main.

En cherchant des grues origami (pour décorer les assiettes de mes invités de samedi dernier)(finalement j’ai recyclé des cartes de memory mais c’est une autre histoire !), j’ai trouvé ce drôle de petit éléphant fabriqué par Marie. On l’a tous trouvé mignon à la maison !

Pour l’instant il est un peu itinérant : un petit coup chez Vio (c’est la plus petite, elle a droit à un traitement de faveur !), puis il ira d’un saut de puce (ahem !) chez Gab…

Il finira sans doute chez nous (je le vois bien sur l’étagère juste au dessus de mon lit), si les enfants veulent bien nous le laisser ! Il paraît que les Français ont de moins en moins d’animaux de compagnie… et un petit origami ça compte ?

Pour en savoir plus sur Marie Tai :